"Si l'art n'a pas de patrie, les artistes en ont une." Camille Saint-Saëns

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Nouveau Monde 13 : avancement du numéro

NOUVEAU MONDE n°13 "Révolution" : état d'avancement du numéro
21%

samedi 26 septembre 2015

AU COEUR DE L'ARÈNE (matchs d'écriture) : DarwinFugu / Yohann Bigue



Le concours "Au cœur de l'Arène" verra chaque semaine "s'affronter" deux auteurs à l'aide d'une nouvelle SFFF. Le vainqueur remettra son titre en jeu la semaine suivante.

La semaine dernière, Yaka était opposé à DarwinFugu. Voici les résultats :

Yaka ("Vert") :  41.43%  (133 votes sur 321)
DarwinFugu ("Un groupe soudé") :  58.57%  (188 votes sur 321)

DarwinFugu sort vainqueur de ce duel et remet son titre en jeu cette semaine ! Bravo à lui mais aussi à Yaka qui n'a pas démérité !
 



À partir d'aujourd'hui, un autre vote sera pris en compte, celui de notre comité de lecture. Celui-ci est composé de Mémoire DuTemps, Emilie Milon, Erik Vaucey, Southesat Jones, Renaud Bernard et Pascal Bléval.

Le vote du public et le vote du jury compteront chacun pour 50% du résultat final. Le texte ayant reçu le pourcentage de voix le plus élevé sera déclaré vainqueur du duel.



Exemple



vote du public (en %) vote du jury (en %) total des deux votes moyenne (en %)
nouvelle "A" 27 75 102 51
nouvelle "B" 73 25 98 49


 La nouvelle gagnante serait dans ce cas la nouvelle "A".



Cette semaine, les duellistes sont :


DarwinFugu
2ème duel
"L'APPEAU DU GAIN"


Yohann Bigue
1er duel
"LE GARDIEN DE L'UNIVERS N'EN A ABSOLUMENT RIEN À CARRER"



Vous avez une semaine, jusqu'au vendredi 02 octobre 2015, 23h59 pour voter pour l'une ou l'autre des nouvelles de ce duel à l'aide du module de votes situé plus bas.

N'hésitez pas à donner un avis constructif sur ces nouvelles  dans un commentaire, en fin d'article.  Pour cela, cliquez sur le titre de l'article pour voir ce dernier en entier et descendez jusqu'en bas.  Un espace réservé aux commentaires s'y trouve.



Bonne lecture et bonne chance aux duellistes !








 
 
 
 
nouvelle 1
 ~~~~
"L'APPEAU DU GAIN"
de
DarwinFugu

https://www.facebook.com/pages/La-Taverne-du-Darw/123658744364645


VERSION PDF LECTURE EN LIGNE
cliquez sur l'icône pdf ci-dessous 
pour visualiser le texte
cliquez sur le module ci-dessous 
pour visualiser le texte
http://ahp.li/d1370b6850a9b0b306ab.pdf





nouvelle 2
 ~~~~
"LE GARDIEN DE L'UNIVERS N'EN A ABSOLUMENT RIEN À CARRER"
de
Yohann Bigue

http://www.le-heron.com/fr/viewuser.php?uid=65


VERSION PDF LECTURE EN LIGNE
cliquez sur l'icône pdf ci-dessous 
pour visualiser le texte
cliquez sur le module ci-dessous 
pour visualiser le texte
http://ahp.li/e1e3d8f2f93e28ce6228.pdf





RÉSULTATS

cliquez sur le tableau ci-dessous pour l'agrandir


 
 L'AVIS DU JURY

L’appeau du gain : Le détail qui me dérange dès les premières lignes : le « dialogue » narrateur/lecteur, un effet de style qui fonctionne rarement, à moins d’être parfaitement maîtrisé, ce qui n’est pas le cas ici. Le changement incompréhensible de temporalité (page 2, paragraphe 2 : du présent de l’indicatif au passé simple). Une fin qui n’en n’est pas une, le texte se borne à une simple conversation qui n’amène le lecteur nulle part. Dans l’absolu, ces quelques lignes semblent être issues d’une histoire plus longue et perdent de facto tout intérêt puisqu’elles n’interviennent dans aucun contexte connu du lecteur. 
Le Gardien de l’Univers n’en a absolument rien à carrer : Un texte fluide, drôle et à tendance parodique. Rien à reprocher à l’ensemble, sinon qu’il gagnerait à être développé, car la conclusion laisse le lecteur sur sa faim. Note personnelle : encourager l’auteur à poursuivre dans cette voie, la plume est belle et les mots font mouche.
 
Dans "l'appeau du gain", bien que j'ai apprécié la description de qualité du bonimenteur, j'ai été très déçu de la fin en queue de poisson qui n'est pas une chute. Il aurait peut-être suffi d'un petit paragraphe pour nous guider vers un avenir incertain... "Le gardien de l'univers..." nous décrit avec efficacité, espièglerie et humour les coulisses de notre univers. On aimerait en savoir plus... Il y aurait matière à une novella, voire à un roman. Bref, je vote en faveur de la nouvelle de Yohann Bigue.
 
Mon vote est en aussi faveur de "LE GARDIEN DE L'UNIVERS N'EN A ABSOLUMENT RIEN À CARRER". Pourtant j'ai modérément apprécié l'histoire qui contient trop de facilités et de références nunuches à mon goût ; et encore moins le grand nombre de fautes d'orthographe ou d'accord. Mais on ne peut nier que le style est fluide et que ce texte retravaillé et enrichi donnerait sûrement quelque chose. Le texte "L'APPEAU DU GAIN" m'est resté très hermétique. Trop de simplicité dans le déroulé, une fin incompréhensible, et ce détournement d'un univers d'heroïc fantasy classique qui ne me sied pas.  
 
Pour ma part je vote pour "l'appeau du gain", même s'il n'est pas transcendant, l'histoire est plus structurée à mon goût et je l'ai trouvé plus subtil. L'autre texte comporte trop de fautes et même si l'idée est originale ça reste traité de façon simpliste. Ce genre de ton est difficile à maîtriser en plus.

Je vote pour "L'appeau du gain". Les rédactions dans les deux cas ne sont pas parfaites, mais le texte de SF comporte vraiment trop de fautes. Je pense aussi qu'il serait pas mal à retravailler pour aller plus dans l'humour, ce qui me semble être le désir de l’auteur, là, tel que, je trouve que ce n’est pas convaincant, cela tombe à plat. J’ai souvent dit dans mes commentaires du tournoi qu’il est difficile d’écrire une nouvelle surtout composée de descriptions… de même quand ce n’est pratiquement que des dialogues. Retravaillée elle pourrait être savoureuse notamment en développant un peu l’idée.


Le Gardien de l'Univers n'en a absolument rien à carrer

Sur le fond
Je ne suis pas bien sûr de comprendre la fin.

1/ Fred (Dieu) semble apprécier la race humaine pour son côté « mouton ». Bon. Je ne suis pas franchement d’accord sur la conclusion, c’est un brin moralisateur, mais passons, pourquoi pas.

Mon avis : l’humain est joueur avant tout. Mettez-lui un gros bouton rouge sous le nez en lui disant de ne pas y toucher, il y touchera forcément.

2/ Fred sait tout ce que fait Chester

3/ Chester fait un truc qui pourrait conduire à l’annihilation des humains

4/ Mais alors pourquoi Fred laisse-t-il faire ?

5/ Et si ça ne conduit pas à la destruction de l’humanité, alors… quel est le but du texte ?

Alors oui, ça se lit assez bien avec un ton très « libre ». Mais l’ensemble n’est pas assez fouillé ni crédible, à mes yeux

Sur la forme
Quelques problèmes de concordance des temps :
« En même temps, il devenait de plus en plus coton d’être à l’heure ! Un code tous les six jours, ce n’est pas humain, ça ! » => « ce n’était pas humain »

« Il est difficile de croire que ce type était potentiellement la deuxième entité la plus puissante de l’Univers et pourtant, c’était bien le cas.» => « Il était difficile »

« Il avait cependant trouvé une parade. En effet, c’est lui qui a créé » => « qui avait créé »

« cette dernière n’était effective que dans les quatre minutes qui précèdent la fin du décompte » => « qui précédaient »


Quelques fautes :
« Il se laissa lourdement tombé »

« - Et j’ai tord ? »


Des phrases peu claires :
« même ce con de Fred, qui l’avait pourtant conçu, ne parvenait pas à s’en dépatouiller. Il avait cependant trouvé une parade » => qui est le « IL » ? Fred ? Chester ? En toute logique, il s’agit de Fred, mais j’ai un gros doute, à la lecture

« Mais il restait un petit à côté de l’un de ses prédécesseurs. » J’ai dû lire la phrase suivante pour vraiment comprendre…

« Chester imaginait que trop bien l » => « Il n’imaginait que trop bien » ou « Il imaginait (trop) bien »


Des problèmes de mise en forme :
« Ca, Fred se le réservait. » => ne pas oublier les cédilles et accents en début de phrase => « Ça, Fred »

« Ca, ça allait être énorme » => idem

« A part ça, et bien » => « À part ça »

« A bien y réfléchir, » => « À bien y réfléchir »


L'appeau du gain

Sur le fond
Dommage, ça commençait bien. Texte intéressant, ton léger, « badin », bien que le coup du colporteur-bonimenteur ne soit pas très original.

Mais… Où est la fin ??? Il n’y en a pas…

Néanmoins, j’ai préféré ce texte à l’autre car je l’ai trouvé mieux écrit et avec une certain logique interne, contrairement au texte sur le « gardien de l’univers » qui se contredit lui-même.

Mais quand même… ce texte n’est pas fini à mes yeux.

Une légère incohérence selon moi, mais après tout, les gens sont tellement crédule :

Dès réception de l’objet et avant même que le colporteur ne parte, le prêtre devrait tester l’objet !

Sur la forme
Une « répétition » de sens :
1/ « Sans faiblir, vous lancez un discret sort de restauration et de soin des céphalées majeures puis déclinez l’offre. »

2/ Puis, quelques lignes plus loin : « Massant par avance vos fesses à cette évocation douloureuse, résigné, vous répondez donc par la négative. »

3/ Et enfin :
« Je vous remercie, mais non. »

Cela revient à dire 3 fois au lecteur que le personnage répond « non », ce qui fait deux fois de trop.

Idem pour les phrases suivantes :

1/ « Et il faut également dire que dans votre clergé, on ne rigole pas trop avec les achats dispendieux et ostentatoires.

2/ « Je ne puis me permettre une telle dépense facultative »


Répétition de sons :
« Tenez, tenu à bout portant »

Une ou deux phrases à reformuler :
« Ni une, ni deux, vous sautez sur l’occasion et les cordons de votre bourse. »

« vous sautez sur les cordons de votre bourse » ???

Plutôt écrire : « Ni une, ni deux, vous sautez sur l’occasion et déliez les cordons de votre bourse. »
 
!!! ATTENTION !!!
 
Le prochain duel n'aura pas lieu samedi 03 octobre 2015, aucun adversaire ne s'étant présenté pour le moment. Lorsqu'un autre auteur se sera inscrit et que sa nouvelle aura été acceptée, le match numéro 3 pourra se dérouler et DarwinFugu remettra alors son titre en jeu.

















2 commentaires:

  1. Bonsoir !
    J'ai été très attentif aux lectures et retours du jury. Je prends note des remarques qui m'aideront à être plus vigilant, plus démonstratif, plus percutant sur mes prochains textes.
    Je suis quelque peu déçu que certains membres du jury ne voient pas de chute dans mon texte, peut être parce qu'elle est (trop) abrupte. C'est quelque chose que je vais retravailler mais que je ne peux changer complètement au regard d'un contexte d'écriture que je veux préciser ici.

    Pour donner un contexte plus large, ce texte, comme le précédent proposé, comme le suivant stocké dans le coffre d'Aramis, fait partie d'une série que j'ai intitulée "Brèves de Fantasy". Elle compte 13 textes actuellement. Je me fixe en amont une ou plusieurs contraintes d'écriture (surtout sur la taille du texte / le thème). Je dois donc être succinct. Le principe étant de raconter sur le registre de la parodie une tranche de vie d'aventurier, taillée dans le vif. Il arrive donc que l'on reste sur sa faim, en ayant l'impression d'avoir des œillères sur une histoire plus englobante qui échapperait au lecteur. Totalement volontaire de ma part. J'ai bien conscience que la narration est particulière, en mode "Livre dont vous êtes le héros", qu'elle ne convient pas à tout le monde. Cependant, de mon point de vue, elle permettait de plonger plus efficacement le lecteur dans une (très) courte histoire. Je peux comprendre que certains ne souhaitent pas se faire interpeller, surtout que dans certains textes, je ne ménage pas les "héros-lecteurs".
    Dans le cas de "L'appeau du gain", il n'y a pas de contexte plus global. J'ai sciemment axé sur cette rencontre particulière entre un moine un peu trop crédule et un marchand ambulant gouailleur. Charge à moi de plonger le lecteur un court instant dans l'histoire, ce qui n'a peut-être pas emballé tous les lecteurs, jury compris.

    Bref, assez bavassé !
    Je vous remercie une nouvelle fois de vos retours.

    A bientôt.
    Cordialement.


    DarwinFugu

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Ah, les fautes d'orthographes et de concordances... Je crois que j'arriverais jamais à m'en débarrasser. Le pire là-dedans, c'est que j'essaye de faire attention, j'essaye même très fort, je me fais même relire mais... Voilà, il y a des erreurs irréductibles, je crois !
    En tout cas, merci beaucoup au jury pour leur commentaires ! Je prend bonne note de tout ce que vous avez signalé et j'essaierai surement d'améliorer cette nouvelle que j'apprécie beaucoup. Je manie très peu le genre comique, ce texte est l'une de mes premières vraies tentatives et il me reste apparemment encore beaucoup de chemin à faire ! Je ne pensais pas le fin aussi obscure par contre ; j'aurais dû développer l'ensemble un peu plus. La brièveté du texte tient d'une contrainte que j'ai voulu garder. En fait, à la base, j'avais proposé ce texte à un concours, le but était d'écrire en 48 h un texte très court sur un sujet donné. Et c'est cette donnée, le côté bref de l'histoire, que j'ai voulu garder, tout en modifiant un peu les détails. Mais manifestement... J'aurais dû faire plus long, ça aurait été plus clair.
    Juste un détail : rien ne dit que les aliens vont annihiler les êtres humains. Fred ne laisserait jamais faire ça, voyons !

    Bref, merci encore pour toutes vos remarques et merci à Aramis pour le concours "Au coeur de l'arène" ! C'était une expérience très chouette !

    Bien cordialement,

    Yoann Bigue

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...