"Si l'art n'a pas de patrie, les artistes en ont une." Camille Saint-Saëns

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Nouveau Monde 11 : avancement du numéro

NOUVEAU MONDE n°11 "Athématique" : état d'avancement du numéro
21%

samedi 22 février 2014

4ème Tournoi des Nouvellistes - 8ème de finale n°6 : Françoise Grenier Droesch / Eric Colson








8ème de finale n°6   







Vous trouverez ci-dessous le planning des duels du 4ème tournoi. 
Cliquez sur l'icône pour le visualiser.





Le 4ème Tournoi des Nouvellistes est à présent ouvert ! Il s'achèvera le 02 mai au soir. 

Le sixième 8ème de finale oppose :
Françoise Grenier Droesch ("Boomerang") 
à Eric Colson ("Le dernier combat").


Lisez ces deux nouvelles et votez ensuite, grâce au module situé tout en bas de cet article, pour votre texte préféré. Vous avez une semaine, jusqu'au vendredi 28 février 2014, 23h59, pour voter. 
Un autre vote sera pris en compte, celui de notre comité de lecture, composé d'Adeline Neetesonne, Anthony Boulanger, Pascal Bléval aka Scalp, Sylvain Desvaux aka Shangry et Aramis Mousquetayre
Le vote du public et le vote du jury compteront chacun pour 50% du résultat final. Le texte ayant reçu le pourcentage de voix le plus élevé sera déclaré vainqueur du duel et qualifié pour le tour suivant.



Exemple



vote du public (en %) vote du jury (en %) total des deux votes moyenne (en %)
nouvelle "A" 27 75 102 51
nouvelle "B" 73 25 98 49


 La nouvelle gagnante serait dans ce cas la nouvelle "A".




N'hésitez pas à donner votre avis sur ces nouvelles dans un commentaire, en fin d'article. Pour cela, cliquez sur le titre de l'article pour voir ce dernier en entier et descendez jusqu'en bas. Un espace réservé aux commentaires s'y trouve.

Bonne lecture et bonne chance aux duellistes !
 


.
 .


"BOOMERANG"

"LE DERNIER COMBAT"

de

de

Françoise Grenier Droesch

Eric Colson
http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/ http://albator13.over-blog.com/

http://albator04.blogspot.fr/

https://www.facebook.com/eric.colson.184



VERSION PDF

VERSION PDF

cliquez sur l'icône pdf ci-dessous 
pour visualiser le texte

cliquez sur l'icône pdf ci-dessous 
pour visualiser le texte


http://ahp.li/0d42ebe045415e004288.pdf
http://ahp.li/4606615c53652616b660.pdf







LECTURE EN LIGNE LECTURE EN LIGNE



VOTE DU PUBLIC (en %) :
39,47 % (150 votes sur 380)

VOTE DU PUBLIC (en %) :
60,53 % (230 votes sur 380)

VOTE DU JURY (en %) :
60 % (3 votes sur 5)

VOTE DU JURY (en %) :
40 % (2 votes sur 5)

Résultat final (moyenne en %) : 49,735 %


Résultat final (moyenne en %) : 50,265 %
VAINQUEUR







 




_________________________________________________________________________________
Je précise que les textes sont publiés tels qu'ils nous ont été transmis. Nous ne les corrigeons pas. Il appartient donc aux auteurs d'envoyer des nouvelles relues afin que les lecteurs ne sanctionnent pas les problèmes de conjugaison, de syntaxe ou d'orthographe. 


Pour en savoir plus sur les auteurs, rien de mieux que de se rendre sur leur site / blog / page facebook. 
Pour connaître les adresses, 
rendez-vous à cet endroit.




TOURNOI DES NOUVELLISTES


_________________________________________________________________________________

16 commentaires:

  1. Je me lance, pour donner mon avis:

    "Le dernier combat": un excellent texte ! Des descriptions dynamiques, intégrées à l'action, des personnages crédibles et bien décrits, des scènes fortes. Un régal !
    J'ai juste une réserve sur la fin, qui fait que je ne comprends pas trop le titre. En quoi est-ce un "dernier combat"? Rien ne dit que... Non, pas de spoiler. ^^

    Boomerang: La méchanceté infantile n'est pas un sujet qui me passionne. Je dirais même qu'elle me dérange un peu, à tort ou à raison… Ce qui me donne forcément un a priori négatif sur ce texte. Et puis, je n'ai pas compris que les enfants ne demandent pas des comptes au vieux à priori responsable de leur malheur... Pourquoi cette inéluctabilité du mauvais sort qui s'abat sur les enfants?

    RépondreSupprimer
  2. Mon avis… en réalité je ne savais pas trop si je le donnerai ici.
    Mais le premier post me donne envie de répondre, je ne ressens pas du tout la même chose.
    D’abord, "Le dernier combat", en lisant bien, c’est dit : dans les temps anciens, il y eut une guerre contre les arbres-monde qui furent vaincus. Il en restait un, c’est le sujet du texte. Le titre est donc bien justifié. J’ai vraiment beaucoup aimé ce texte, il accroche par le suspens, le rythme étonnant qui ne négligent pas les à-côtés descriptifs. Un concentré qui pourrait même être plus détaillé. Rare qu’en Fantasy je trouve qu’un texte pourrait être plus long et descriptif, c’est plutôt l’inverse que je ressens habituellement ☺
    Pour "Boomerang", c’est un peu une citation d’un livre/film célèbres, "Orange mécanique", la scène du clochard agressé et qui se venge de son agresseur, ceci transporté dans un monde fantastique tutoyant l’horreur. Là aussi l’histoire est très bien construite, l’amorce du final et de ce qui arrive aux personnages est assez surprenante. Étant dans le monde du fantastique, je n’ai pas ressenti de manque.
    Je n’ai pas encore voté car j’hésite vraiment, ces deux textes sont vraiment d’un autre niveau que les deux précédents, dommage que ce duel se déroule en huitième.
    Mémoire DuTemps

    Petit PS : un peu plus de majuscules aux sarrasins, un peu moins de on et ce serait 100% parfait ☺.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai dis que j'ai un doute sur le titre, ce n'est pas en rapport avec le fait que l'arbre soit le dernier de sa race. Il est écrit "le dernier combat", pas "le dernier arbre".

      Je n'ai pas dit pourquoi je trouve que le le titre n'est pas 100% adapté (mais pas non plus 100% inadapté, hein) parce que je ne veux pas spoiler les lecteurs.

      Concernant le second texte, ce qui me gêne vraiment le plus c'est que les enfants ne fassent rien contre celui qu'ils accusent de leurs maux. D'où la phrase "Pourquoi cette inéluctabilité du mauvais sort qui s'abat sur les enfants?".
      => Pourquoi ne se révoltent-ils pas? Pourquoi ne tentent-ils pas de faire quelque chose pour inverser le mauvais sort? Quitte à tenter de se faire pardonner par de bonnes actions, ou bien, dans une autre optique, à se venger sur l'homme qui les aurait accablé de sa magie?

      Bonne journée.

      Supprimer
    2. Il est clair que dans ce duel, chacun va juger selon ses goûts littéraires (plutôt fantasy ou fantastique) ou sur des détails.
      Je pense que, Anonyme, ce que tu critiques n'est pas un défaut objectif (à part des broutilles, aucun des deux textes n'en a) mais un avis sur le choix de l'auteur.
      Un titre relève du choix de l'auteur du texte et il n'est pas forcément définitif (moi-même je change mes titres car les thèmes abordés chaque fois sont multiples)... le dernier arbre comme titre aurait donné trop tôt la clé de l'énigme et retiré une partie du suspens.
      Pour les "victimes" de la malédiction trop amorphes... au contraire c'est plutôt réaliste, puisque vieillir d'un coup ne joue pas seulement sur l'image, mais sur les capacités comme expliqué dans le texte *... il suffit de s'imaginer pour comprendre.

      Mémoire Dutemps

      * désolée pour ceux qui n'ont pas encore lu

      Supprimer
  3. Cher anonyme, je pourrais te répondre que vu leur état, ils ne peuvent pas faire grand chose et l'idée principale est plutôt centrée sur le remords de l'un des petits caïds. À un moment, je prévoyais une rencontre avec celui qui est la cause de tout ça mais ils ne pouvaient qu'y aller accompagner de leurs parents et cela rompait le charme si je puis dire, le fantastique, car cette histoire est construite sur la mémoire qui est fort peu fiable. Rien ne dit que tout ceci est vrai ! C'est une lettre ne l'oublions pas. Plusieurs niveaux de lecture sont possibles. Comme le titre l'indique Boomerang, je voulais montrer que toutes actions du passé modèle notre présent...

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour tous vos commentaires. Cela me montre quelle direction prendre par la suite.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour à tous,

    je connais Eric Colson au travers de ses textes parus dans différents webzines. Je suis arrivée ici un peu par hasard, ne connaissant pas ce blog. C’est un lien qu’il a partagé sur Facebook, qui m’a conduite ici. Ce blog est vraiment très intéressant. Cela m’a permis de découvrir Françoise entre autres. J’aime beaucoup ce qu’elle fait. Au début, j’avais la ferme intention de voter pour lui – j’ai un peu honte de l’avouer, sans avoir lu les textes, bien qu’il demandait sur FB à chacun de ses contacts de lire les deux textes et de voter pour celui qui lui plaisait le plus.
    En lisant le texte de Françoise, j’ai failli changer d’avis. Cette histoire est très bien écrite, bien que parfois le trait soit un peu forcé, on sent que l’auteur veut convaincre. A part ça, la nouvelle n’a que des qualités.
    Mais, finalement, j’ai voté pour le texte d’Eric. Je sais qu’il a entrepris un important travail de recherche sur l’histoire des Alpes avant d’écrire cette histoire. On s’y croirait. Je suis originaire de Digne, mais vis maintenant à Budapest, et je peux vous dire que j’ai suivi les personnages dans des collines où, enfant, mes parents m’amenaient randonner, des lieux plein de mystères, des villages aujourd’hui abandonnés. Fabuleux. C’est bien la première fois que j’accroche à un texte de fantasy (mon coeur balance pour les jeunes vampires). Je suis comblée : sans prendre l’avion, j’ai suis retournée là où je suis né.
    Merci aux deux auteurs pour leur travail.

    RépondreSupprimer
  6. Merci à tous pour vos commentaires. Quelle que soit l'issue du vote, ils sont très intéressants.

    RépondreSupprimer
  7. Mon commentaire rejoint celui de Françoise. Désolé, je ne l'avais pas lu, caché entre deux longs commentaires. Bonne chance, Françoise, et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  8. Je voudrais encore ajouter autre chose par rapport à l'anonyme de Budapest. S'il-vous-plaît, jouez le jeu. Ne votez pas à la tête, mais pour la qualité d'un texte. Sans ça, cela n'a pas de sens. Merci à tous de votre compréhension.

    RépondreSupprimer
  9. pour ma part j'ai votée Françoise Grenier Droesch ..
    j'ai bien aimer le sens de l'histoire .. où il ne faut pas oublier que tout nos actes on une action et répercussion :)
    Moi qui croit en la magie et à la justice divine ça rejoint mes idées ..mais ça reste personnel
    Après les deux histoires étaient bien .. bravo aux auteurs

    Bonne chance à vous pour se concourt :)

    RépondreSupprimer
  10. Les 2 histoires sont magnifiquement bien écrites... néanmoins... pour cette fois, j'ai moins accrochée au style d'Eric, à la "musique du phrasé". Je n'ai pas été emportée directement. Avec celle de Françoise par contre j'ai été transportée d'emblée, elle a su distiller une attente, une envie, un besoin de continuer à lire la suite pour savoir... j'adhère à son monde ! Mais mes félicitations aux deux auteurs !!! Je suivrai la suite des défis avec attention quel que soit le vainqueur !

    RépondreSupprimer
  11. Ce sont deux textes d'un niveau clairement supérieur à la moyenne du tournoi.

    "Le Dernier combat" me semble être une nouvelle assez réussie. Je trouve juste dommage qu'Éric ait été mêler des dragons à cette histoire ; elle s'en passerait bien, selon moi (je n'aime guère les dragons, je ne sais trop pourquoi)...

    Quant à "Boomerang", le récit part d'une idée fort intéressante mais me semble perfectible (j'ai déjà fait part à Françoise du détail de mon opinion sur son texte). Le principe de la lettre, notamment, n'apporte selon moi pas grand chose à la nouvelle et la complique inutilement.

    RépondreSupprimer
  12. Impossible de laisser un commentaire28 février 2014 à 14:10

    Je viens de poser un commentaire, mais j'ai l'impression que ça ne fonctionne pas. J'y disais que le texe d'Eric est très bon, et qu'il ne parle pas des dragons, mais des dinosaures, ce qui me paraissait clair. En outre, le texte rappelle pas mal d'histoires que les gens se racontaient avant durant les veillées. Bref, que du très bon.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour à tous,
    Pour ma part, et malgré les écritures assez brillantes et fluides des deux textes, je n'ai pas accroché aux histoires jusqu'au bout... Les premières pages m'ont accrochées sans problèmes, les intrigues se développent bien et puis...et puis je ne sais pas, elles trainent un peu en longueur ( avis purement subjectif et qui n'engage que moi) et s'essoufflent peu à peu. Je m'attendais à un autre développement pour le dernier combat qui finit de façon assez classique ( mais c'est un texte qui reste brillant) et quelque chose d'encore plus sombre pour le texte de Françoise qui au départ m'a fait penser à des Goonies qui allaient partir complètement en vrille...mais n'est pas allé au bout de son propos.
    Par contre la aussi, et déjà vu dans d'autres nouvelles, belle qualité d'écriture ;-)
    Je suis également très surpris par le nombre de votants, plus de 300 c'est assez inhabituel, mais tant mieux si cela attire d'autres lecteurs pour les prochaines fois également. C'est toujours intéressant d'être lu et d'avoir un retour sur ses écrits par d'autres personnes que ses proches ou connaissances...
    En tout cas, bravo aux deux auteurs pour leur travail,
    Bonne continuation,
    Olivier

    RépondreSupprimer
  14. Merci à tous pour vos votes. Quelle que soit l'issue du duel, la semaine aura été pleine de moments fort sympathiques. Pour les besoins de la "cause", repris contact avec d'anciennes amis, des connaissances ont découvert (quelques fois de façon inattendue) mon plaisir (coupable) pour l'écriture, reçu quelques mails de soutien, de félicitations ou de commentaires sur tel ou tel aspect de la nouvelle...
    Merci à toi Françoise qui t'es montrée fairplay dans nos échanges.
    J'ai une question pour Olivier. Quelle fin voyais-tu pour "le dernier combat" ? Ça m'intéresse d'avoir une autre vision.
    Après, je suis assez d'accord pour dire que nos nouvelles peuvent paraître un brin longuet. Pour notre, je veux simplement souligner que c'est extrêmement difficile, à mon sens, de trouver le juste compromis entre le rythme, la progression, les descriptions, les personnages... En fait, la question à se poser concerne notre manière de comprendre un récit : s'agit-il seulement d'un scénario ou doit-on l'envisager comme un voyage.
    Personnellement, je tendrais plutôt vers le second avis. Par exemple, dans le dernier "Fiction", la nouvelle de Utley, inititulée "Quatre cents millions d’années de réflexion", m'a interpellée. Le rythme et la progression sont lents, le scénario est réduit à sa plus simple expression, ce qui ne m'a pas empêché de prendre beaucoup de plaisir à sa lecture : c'est un voyage dans les mots, et dans le passé également. Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...