"Si l'art n'a pas de patrie, les artistes en ont une." Camille Saint-Saëns

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Nouveau Monde 13 : avancement du numéro

NOUVEAU MONDE n°13 "Révolution" : état d'avancement du numéro
21%

samedi 8 mars 2014

4ème Tournoi des Nouvellistes - 8ème de finale n°8 : Richard Mesplède / Hugo Dorgere








8ème de finale n°8   







Vous trouverez ci-dessous le planning des duels du 4ème tournoi. 
Cliquez sur l'icône pour le visualiser.





Le 4ème Tournoi des Nouvellistes est à présent ouvert ! Il s'achèvera le 02 mai au soir. 

Le huitième 8ème de finale oppose :
Richard Mesplède ("Faim") 
à Hugo Dorgere ("En haut comme en bas").


Lisez ces deux nouvelles et votez ensuite, grâce au module situé tout en bas de cet article, pour votre texte préféré. Vous avez une semaine, jusqu'au vendredi 14 mars 2014, 23h59, pour voter. 
Un autre vote sera pris en compte, celui de notre comité de lecture, composé d'Adeline Neetesonne, Anthony Boulanger, Pascal Bléval aka Scalp, Sylvain Desvaux aka Shangry et Aramis Mousquetayre
Le vote du public et le vote du jury compteront chacun pour 50% du résultat final. Le texte ayant reçu le pourcentage de voix le plus élevé sera déclaré vainqueur du duel et qualifié pour le tour suivant.



Exemple



vote du public (en %) vote du jury (en %) total des deux votes moyenne (en %)
nouvelle "A" 27 75 102 51
nouvelle "B" 73 25 98 49


 La nouvelle gagnante serait dans ce cas la nouvelle "A".




N'hésitez pas à donner votre avis sur ces nouvelles dans un commentaire, en fin d'article. Pour cela, cliquez sur le titre de l'article pour voir ce dernier en entier et descendez jusqu'en bas. Un espace réservé aux commentaires s'y trouve.

Bonne lecture et bonne chance aux duellistes !
 


.
 .


"FAIM"

"EN HAUT COMME EN BAS"

de

de

Richard Mesplède

Hugo Dorgere
http://richard.mesplede.over-blog.com/ https://www.facebook.com/hugo.dorgere







VERSION PDF

VERSION PDF

cliquez sur l'icône pdf ci-dessous 
pour visualiser le texte

cliquez sur l'icône pdf ci-dessous 
pour visualiser le texte


http://ahp.li/0d42ebe045415e004288.pdf
http://ahp.li/4606615c53652616b660.pdf







LECTURE EN LIGNE LECTURE EN LIGNE


VOTE DU PUBLIC (en %) :
65,52 %  (19 votes sur 29)
VOTE DU PUBLIC (en %) :
34,48 %  (10 votes sur 29)
VOTE DU JURY (en %) :
80 %  (4 votes sur 5)
VOTE DU JURY (en %) :
20 %  (1 vote sur 5)

Résultat final (moyenne en %) : 72,76 %
VAINQUEUR

Résultat final (moyenne en %) : 27,24 %








 




_________________________________________________________________________________
Je précise que les textes sont publiés tels qu'ils nous ont été transmis. Nous ne les corrigeons pas. Il appartient donc aux auteurs d'envoyer des nouvelles relues afin que les lecteurs ne sanctionnent pas les problèmes de conjugaison, de syntaxe ou d'orthographe. 


Pour en savoir plus sur les auteurs, rien de mieux que de se rendre sur leur site / blog / page facebook. 
Pour connaître les adresses, 
rendez-vous à cet endroit.




TOURNOI DES NOUVELLISTES


_________________________________________________________________________________

9 commentaires:

  1. Je corrige à partir d'aujourd'hui ma sale manie de voter sans commenter... !

    "En haut comme en bas" présente un univers futuriste qui me parle énormément (je suis une adepte inconditionnelle des futurs sombres/qui tournent mal), l'intrigue est intéressante, le personnage principal attachant... Je ne suis pas toujours fan de la narration à la première personne, mais ici elle est très bien menée je trouve, avec le registre de langue qui va... Le récit est peut-être un peu maladroit sur la fin. Bien qu'elle soit surprenante - de ce côté-là aucun soucis, j'ai adoré - elle laisse beaucoup de flou... C'est sans doute un effet recherché, mais j'ai eu un peu de mal à décrypter les dernières paroles échangées (je ne mets pas plus de détails pour ne pas risquer de spoiler). Mais à part ça (et même, ça n'a pas non plus gêné tant que ça ma lecture en fait), ça a été un réel plaisir de lire cette nouvelle !

    "Faim" m'a un peu laissée sur ma faim très justement, je m'attendais à un texte plus long, mais pourtant, la fin abrupte m'a énormément plu ! Je m'attendais à quelque chose d'un peu glauque avec un scientifique et des expériences pas très ragoûtantes, mais certainement pas à ça, bravo ! Du coup, énormément de questions se posent (dans ma petite tête en tout cas), et c'est peut-être pour ça que je reste sur ma faim. J'aime quand les choses sont un minimum développées. D'un autre côté, la brièveté du récit et l'absence de détails permettent aussi d'être aussi perdu que l'homme qui se réveille...

    Du coup, je reste mitigée. Le texte est très bon et très bien écrit, mais mes goûts me poussent à préférer l'autre pour cet affrontement ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un commentaire pertinent et très intéressant, que je me dois de commenter :
      - concernant la brièveté du récit, il s'agit d'un choix personnel, et de ce que l'on pourrait appeler un challenge. En effet, habitué que je suis à l'écriture de nouvelles (de récits relativement courts donc) je me suis rendu compte d'une part qu'il est très difficile de faire très court, d'autre part qu'avec l'expérience que j'ai en temps qu'écrivain (expérience qui se traduit par une logorrhée exponentielle!) il m'est de plus en plus difficile de faire court, de ne pas rentrer dans les détails, de ne pas expliciter chaque situation ni développer les descriptions, etc. Bref, je me suis dit que, justement, pour ce tournoi, j'allais oser proposer un texte, en somme, minimaliste, tout en respectant les règles primordiales de la nouvelle (c'est à dire, par exemple, une chute).
      - Concernant lesdits éventuels développements... Il aurait été effectivement intéressant de développer le personnage du docteur et de narrer ses aspirations, mais d'un autre côté, fervent adepte de HP Lovecraft, je pars du principe parfois que la plus grande peur pour l'être humain reste celle de l'inconnu. En ce sens, moins on en dit, plus le récit demeure mystérieux, et par là-même dérangeant. Je ne peux que compatir à la frustration que peut en ressentir le lecteur. Mais je dois être un peu sadique, parce que j'aime ça!
      - Enfin, oui, c'est un choix de ma part d'essayer de faire en sorte que le lecteur soit aussi perdu que le protagoniste dans cette histoire. Si c'est ce que vous avez ressenti, alors j'en suis fier!

      Supprimer
    2. Ceci explique donc cela ! Merci pour toutes ces explications qui me permettent d'envisager ce texte sous une nouvelle lumière.

      Peut-être que ce tournoi gagnerait encore plus en intérêt si à un moment ou à un autre on pouvait avoir la chance de nous expliquer brièvement sur notre texte... Pas pendant les "duels", mais après par exemple, pour les nouvelles "sortantes".

      En tout cas, bravo pour avoir tenté ce challenge pas évident du tout et pour une occasion si particulière !

      Supprimer
  2. Pour ma part, j'ai apprécié l'ambiance et l'univers " d'en haut comme en bas" ( étant à Lyon ce week end, j'ai vainement cherché le Lyon d'en bas à Fourviere...!) mais je rejoins le commentaire précédent sur la fin qui, par contre, m'a un peu déçu: l'environnement et les personnages sont bien décrits, posés, le texte à la première personne est bien retranscrit et puis la fin arrive un peu abrupte, confuse peut être...je ne sais pas...
    Mon vote va au second texte car j'aime beaucoup les textes courts, rapides, fluides...même si, personnellement, je n'aurais pas fini tout à fait comme celà...;-)
    Bonne semaine aux deux auteurs...
    Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire. Ravi que mon texte vous ait séduit. Comme vous éveillez ma curiosité, ;) j'aimerai que vous me fassiez part, si vous êtes d'accord, de la façon dont vous auriez terminé cette histoire!

      Supprimer
    2. J'aurais écrit "...fin?". Bon ça change pas grand chose au final! Par rapport à votre commentaire précédent, il est vrai qu'écrire des nouvelles très courtes et à chute est très difficile. Je crois que c'est JP Andrevon qui a écrit un recueil de nouvelles très courtes ( quelques lignes pour certaines) et je me rappelle avoir lu il y a très très longtemps un auteur américain, dont le nom m'échappe totalement aujourd'hui qui était spécialiste de celà...

      Supprimer
  3. J'ai lu les deux textes.
    "Faim" ne m'a pas semblé trop court (plus bref même que mon "conte rendu" ☺), je n'ai pas senti de manque mais suis un peu déçue sur les quelques fautes dans un texte aussi court (je suis pliée de rire sur "Un gémissant sourd traversa ses lèvres" ☺...). La chute est quand même attendue, elle pourrait être un soupçon développée pour réserver une surprise inattendue plus originale (je rappelle que les zombis ont été imaginés bien avant le film de Romero, par exemple des esclaves surexploités…).
    "En haut comme en bas" comporte aussi quelques fautes, surtout concordance des temps de narration (on passe du passé au présent puis retour au passé sans justification). L'idée est intéressante, mais la fin vraiment confuse. Un texte à retravailler pour lui donner toute sa saveur ou alors simplifier un peu ou au contraire développer cette fin. AMHA *.
    Difficile de choisir pour moi... à moins que le plaisir de la coquille mentionnée ci-dessus me décide pour "Faim".

    Mémoire Dutemps

    * À mon humble avis

    RépondreSupprimer
  4. J'ai encore dévoré d'une bouchée ces deux nouvelles.
    "En haut comme en bas" se déroule dans un univers qui m'a beaucoup plu, mais la fin m'a semblée un peu ...abrupte.
    "Faim" m'a surpris dans un univers très à la mode. Et pourtant, sa concision et son ingéniosité m'ont touché comme un uppercut.
    Bravo aux deux auteurs, vous m'épatez !

    RépondreSupprimer
  5. Jusqu'à l'évocation du mot cercueil, je me demandais bien où "Faim" allait m'embarquer. j'ai vraiment aimé, c'était court, mais percutant.
    Si l'univers d '"en haut comme en bas" me correspond habituellement, j'ai malgré tout eu du mal à entrer dans l'histoire, car il y a des évocations du contexte qui ne m'ont pas parues suffisamment explicites pour en saisir la teneur (la guerre des vétérans, etc...). Le récit demeure original malgré tout.
    De fait, c'est la clarté du premier récit qui emporte mon vote ! En tout cas, merci pour ces moments de lecture offerts par les deux auteurs !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...