"Si l'art n'a pas de patrie, les artistes en ont une." Camille Saint-Saëns

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Nouveau Monde 11 : avancement du numéro

NOUVEAU MONDE n°11 "Athématique" : état d'avancement du numéro
21%

samedi 11 mai 2013

LES JOUTES DU NOUVEAU MONDE : match d'écriture n°1 - les nouvelles




Voici le nom des 3 concurrents  :
 
- Gabriel Thomas
- Tedjini Rafik
Mikado



Le thème imposé d'aujourd'hui est le suivant :

7624892 !!! Il arrive !


Vous avez jusqu'au vendredi 17 mai 2013, 23h59, pour voter pour votre nouvelle préférée à l'aide du module situé en fin d'article. Celle qui aura reçu le plus grand nombre de votes sera déclarée gagnante.


Lire le règlement 

TOUTES LES JOUTES
 






Nouvelle n°1


Mort codée 

de




Version pdf 
cliquer sur l'icône ci-dessous pour visualiser le texte

 




Lecture en ligne 
 
 
 
 
 
Nouvelle n°2


L'esprit de ruche

de

Tedjini Rafik
 
 
 
 
Version pdf 
cliquer sur l'icône ci-dessous pour visualiser le texte
 
 
 
 
 
 
Lecture en ligne 
 
 
 
 
 
 
 
Nouvelle n°3


Panique au musée

de

Mikado




Version pdf 
cliquer sur l'icône ci-dessous pour visualiser le texte
 
 
 
 
 
 
 Lecture en ligne 

 
 
 
 
 


 
 

15 commentaires:

  1. Les trois nouvelles sont bonnes. Les histoires sont toutes très différentes, mais bien imagées.
    Je comprends fort bien qu'en 2h il est impossible de corriger une nouvelle à fond. Cependant la nouvelle de Tedjini est vraiment, mais vraiment truffée de fautes immondes :x J'ai eu l'impression de lire Facebook. C'est dommage.

    RépondreSupprimer
  2. Je sais et j'en suis désolé, vraiment mal géré ça et j'imagine que cela doit être assez "rebutant"...

    RépondreSupprimer
  3. La nouvelle de Gabriel Thomas, "Mort codée", est malheureusement inachevée. C'est vraiment dommage, l'intrigue est très alléchante. J'espère connaître bientôt la suite ! ;-)

    Celle de Tedjini Rafik, "L'esprit de ruche", est sympathique. Cependant, comme cela a déjà été évoqué dans les précédents commentaires, les nombreuses fautes d'orthographe gâchent un peu la lecture...

    "Panique au musée", la nouvelle de Mikado, contrairement à ce que l'auteur en pense, est assez aboutie. Ce n'est pas très original mais l'intrigue fonctionne.

    Bravo à tous les trois ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, très dommage pour "mort codée" l'idée est super je trouve, pour la mienne ma grosse erreur c'est les fautes d'inattentions, j'en fait tout le temps et je ne me suis pas du tout relu (sinon 99% des fautes auraient disparu) et "panique au musée", j'ai beaucoup aimé, vraiment beaucoup... La compétition est très rude et les fautes vont obligatoirement me desservir, je m'appliquerais plus la prochaine fois pour vous pondre quelque chose de parfait ;)

      Supprimer
  4. Je vous rejoins sur "Mort Codée", c'est dommage, ça laisse un sentiment d'inachevé. Mais je trouve les derniers paragraphes bien réussis.

    Pour ma part, au niveau de la structure, je trouve que "L'esprit de ruche" reste un poil au-dessus des autres. Je trouve que le journal, bien que pas forcément super original, se prête vraiment très bien à l'exercice, et ça donne un petit plus.

    Dans les deux cas, je vous félicite pour vos titres, qui donnent cette curiosité de lire. Je regrette de n'avoir gardé qu'environ 1,25s pour décider du titre, car je me suis rendu compte en lisant les vôtres que c'est finalement une part non-négligeable de l'histoire, de l'état d'esprit dans lequel on la lit, et que ça peut fortement influer sur le résultat (en particulier sur des nouvelles très courtes comme ça).

    En tout cas, j'en serai de nouveau samedi prochain, sauf empêchement :)

    RépondreSupprimer
  5. Justement, Mikado, bien que moins original, je trouve ton titre alléchant. C'est mon avis, en tout cas.

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que le titre n'était pas super engageant, par contre j'ai beaucoup aimé votre nouvelle!

    RépondreSupprimer
  7. Mort Codée : texte glaçant, je dirais. Je suppose que le lendemain, il est probable que John Davis meurt à son tour, non ?
    J’ai repéré pas mal de répétitions, mais en si peu de temps, difficile de toutes les éviter.
    Je suis un peu étonné de la double utilisation des tirets et des guillemets pour les dialogues. D’après ma compréhension de la chose, on met soit :
    1/ uniquement des tirets cadratins de bout en bout sur les dialogues
    Soit
    2/ un guillemet pour ouvrir le dialogue, suivi par des tirets cadratins, pour finalement refermer le dialogue par de nouveaux guillemets.
    Principal problème du texte à mes yeux : à la fin, on n’en sait pas plus sur la raison de ces morts mystérieuses.
    Dommage, mais encore une fois, glaçant. Donc, réussi au niveau de l’ambiance, je trouve.

    L’esprit de ruche :
    Histoire somme toute classique, mais j’ai du mal à comprendre ce qui affecte l’équipage, au final.
    Comme dit par d’autres, il y aurait matière à faire progresser l’orthographe, c’est dommage. Ca rend même certaines parties du texte à peine lisibles, hélas…

    Panique au musée :
    Triste, la fin. Poignant. J’ai été happé par le texte. Bravo ! Ce n’était pourtant pas facile, vu le thème imposé.

    RépondreSupprimer
  8. Remarque intéressante : tout les protagonistes décèdent - tragiquement - dans chacune de vos nouvelles :D

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour à tous,

    Je suis fier d'avoir pu écrire "Mort codée" et je suis content de constater que certains ont pris plaisir à la lire.

    Je retiens les observations sur les répétitions et sur la présentation des dialogues. Je ne suis pas tout à fait d'accord sur le terme d'"inachevé". En deux heures, j'ai dû faire des choix draconiens afin de proposer le contenu le plus attractif possible et je sais que je ne suis pas le seul. J'ai donc privilégié l'ambiance et le développement d'une intrigue au détriment d'une fin arrêtée dans laquelle le lecteur est certain du dénouement. Laisser le choix était pour moi l'option la plus viable. Néanmoins, je veux bien concéder que sans la contrainte du temps, la nouvelle ne ferait que commencer.

    Étant encore en compétition, je ne peux donner un avis détaillé. Par contre je peux affirmer avoir apprécié la lecture des deux autres nouvelles. La plus grande des victoires est certainement d'avoir pu produire un contenu en si peu de temps et de vouloir le montrer au plus grand nombre.

    Merci encore pour tous ces retours.

    Gabriel Thomas

    RépondreSupprimer
  10. Ah, je suis content de voir ton commentaire, en fait depuis le moment où je l'ai lue, je me suis demandé si la fin de ta nouvelle était le résultat d'un manque de temps (== inachevé comme certaines personnes l'ont défini), ou un effet souhaité. Je suis content de voir que c'est bel et bien la deuxième option ^^

    Pour ma part, c'est finalement cette fin abrupte que j'ai le plus apprécié dans ta nouvelle, la façon dont rien n'est dit, mais tout est quelque part assez clair, et l'arrêt sur ce "oui" fait travailler l'imagination sur ce que ressent le personnage et met le lecteur à sa place, quelque part, puisque la réaction du personnage est "sortie" du récit. En tout cas, je trouvais cette fin très réussie! :)

    RépondreSupprimer
  11. En si peu de temps, vous vous en êtes bien sortis !
    J'ai quand même une remarque à faire concernant " L'esprit de ruche" : j'ai pas compris comment le docteur a pu sauter par dessus bord en prenant son journal, puis le poursuivre sur l'île et qu'enfin, on retrouve ce journal sur le chalutier ? En fait je n'ai pas compris l'histoire. Les fautes m'ont empêchée d'apprécier pleinement.
    J'ai une préférence pour " Panique au musée "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjours et merci d'avoir lu ma nouvelle, pour le journal, en fait, le docteur, comme tout ceux qui partent en voyage, on des sacs, le journal s'y trouvait tout simplement, et il se retrouve sur un chalutier de passage, quelqu'un l'aura trouver sur la plage tout simplement.
      Vous n'êtes pas la première à ne pas avoir compris, je vais expliquer un peu alors: le bateau se rapprochant de l'Atlantide, l'équipage est rongé par le mal qui a détruit celle ci!
      L'esprit de ruche est le même que pour les abeilles, une reine partage ses besoin et ses ordres par des procédé encore assez mystérieux, on l'assimile même à de la télépathie!

      Je suis encore désolé pour les fautes d'orthographes, je me rattraperais une autre fois!

      En tout cas, ma nouvelle n'a apparemment pas fait le poids faces aux autres *rire*

      Supprimer
  12. J'ai bien aimé "mort codée" pour une raison : sa fin ouverte.
    On peut alors se plonger dans l'esprit du type qui se sait sur la corde raide, il ne lui reste plus que 24h de vie, qu'il peut mettre à profit, soit en mettant en ordre ses affaires, soit (plus intéressant) trouver un moyen d'enrayer le processus en enquêtant sur le fameux code (Appelez Jack Bauer, il a 24h chrono pour résoudre l'affaire ^^)

    RépondreSupprimer
  13. Anne-Cécile
    Pas facile un thème pareil, mais ça laisse place à l'imagination. J'ai bien aimé "mort codée", même si la nouvelle est plus courte que les deux autres. L'idée est bien trouvée, et le temps imparti étant plutôt court, on sent bien que l'auteur a misé sur la perfection de son texte et sur une ambiance réussie. L'orthographe est nickel (à moins que j'ai loupé quelque chose), les tournures de phrases et le choix des mots sont travaillés, il n'y a pas de répétitions. On est dans tout de suite dans l'histoire, ça se tient. En quelques mots, c'est du bon travail, une bonne "petite" nouvelle.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...