"Si l'art n'a pas de patrie, les artistes en ont une." Camille Saint-Saëns

"Un seul rêve est plus puissant qu'un millier de réalités." J.R.R. Tolkien

Nouveau Monde 11 : avancement du numéro

NOUVEAU MONDE n°11 "Athématique" : état d'avancement du numéro
21%

samedi 20 avril 2013

2ème Tournoi des Nouvellistes - 8ème de finale n°5 : Meije / Laurent Dragon Royer



Vous trouverez ci-dessous le planning des duels actualisé. Cliquez sur l'icône pdf pour le visualiser.




Le huitième de finale n°4 du 2ème Tournoi des Nouvellistes a été très longtemps indécis. Il a finalement été remporté par Julien Noël avec sa nouvelle Miaulements dans la nuit (25 votes / 56,82 %) face à Gaël Fabby et son texte intitulé Frère de dragon (19 votes / 43,18 %). Nous retrouverons donc Julien en quart de finale, bravo à lui ! Félicitations également à Gaël, il n'a vraiment pas démérité !

Le confort de lecture sur un blog n'est vraiment pas maximal. C'est pourquoi, dorénavant, nous publierons les nouvelles grâce à la lecture en ligne de Calaméo qu'on utilise aussi pour publier les webzines YmaginèreS et Nouveau Monde. Vous pourrez ainsi lire en plein écran. Une version pdf sera disponible également pour que vous puissiez imprimer les nouvelles et les lire loin de votre ordinateur. Mais pensez à la nature et n'en abusez pas, préférez l'utilisation d'une liseuse à celle de feuillets imprimés.

Voici à présent le 5ème huitième de finale : EndlessWar de Meije opposée à Elles de Laurent Dragon Royer. Lisez-les et votez ensuite, grâce au module situé tout en bas de cet article, pour votre texte préféré. Vous avez une semaine, jusqu'au vendredi 26 avril 2013, 23h59, pour voter. Celui qui aura obtenu le plus grand nombre de votes l'emportera et sera qualifié pour le tour suivant tandis que son concurrent sera éliminé.

N'hésitez pas à donner votre avis sur ces nouvelles dans un commentaire, en fin d'article. Pour cela, cliquez sur le titre de l'article pour voir ce dernier en entier et descendez jusqu'en bas. Un espace réservé aux commentaires s'y trouve.

Bonne lecture et bonne chance aux duellistes !



Pour en savoir plus sur les auteurs, rien de mieux que de se rendre sur leur site / blog / page facebook. 
Pour connaître les adresses, 
rendez-vous à cet endroit.




 Huitième 
de finale  
n°5  



nouvelle n°9
EndlessWar
de
Meije


Version pdf 
cliquer sur l'icône ci-dessous pour visualiser le texte







Lecture en ligne




.
 .
 .
 .
.
nouvelle n°10
Elles
de



Version pdf 
cliquer sur l'icône ci-dessous pour visualiser le texte




Lecture en ligne
 



11 commentaires:

  1. Bonsoir,
    première votante, très concernée, puisque c'est moi qui aurait pu être l'auteure d'un des textes. Pour moi, le choix est très vite fait entre le premier et la seconde. Cette différence de genre résume tout, on doit voter pour une nouvelle, il n'y en a qu'une. Meije, tu as écrit un essai, sympathique, original, mais hors sujet. Une nouvelle répond à certaines contraintes, le format choisi ne correspond pas. "Elles" correspond, est bien écrite, c'est mon choix !

    Mémoire Dutemps

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas d'accord avec le commentaire de Mémoire Dutemps. Certes, le texte de Meije est long mais certaines nouvelles d'HP Lovecraft ou de Robert E. Howard l'étaient également. Bien sûr, lorsqu’un texte dépasse les 70, 80 pages, il ne s'agit plus vraiment d'une nouvelle mais plutôt d'une novella. Cependant, la frontière entre nouvelle et novella est vraiment floue. D'autre part, un essai ne narre pas une histoire, il s'agit d'une réflexion sur tel ou tel sujet. Le texte de Meije a donc parfaitement sa place ici. Nous ne l'aurions pas sélectionné si tel n'avait pas été le cas. Il est donc dommage de n'avoir pas lu la nouvelle de cet auteur (mise en ligne à 00h30 aujourd'hui - votre commentaire a été envoyé à 01h49 : difficile de lire les deux nouvelles en si peu de temps) et de ne pas avoir voté en tenant compte des deux intrigues.

    RépondreSupprimer
  3. bonjour a tous. Alors j'ai pas encore tout a fait terminé la lecture de Meij, mais j'ai fait mon choix :)
    apres lecture integrale de la deuxieme nouvelle, bien sûr. mhhh. elles sont toutes deux trés bien ecrites, ça, ça ne fait aucun doute. c'est trés maitrisé, riche en vocabulaire, tout ça.
    mais ce qui a fait pencher la balance est simple:

    la technique ne suffit pas et j'aime me sentir hapée par l'histoire qu'on me raconte

    l'histoire contée par ce qui semble au depart, un essais, mais qui au final nous fait entrer dans un monde plein de vie, de couleurs et de rebondissements est trés immersif. on entre dans l'histoire, et on a envie de connaitre la suite.
    ce qui n'a pas été le cas.. me concernant, pour la deuxieme.

    A mes yeux, on peut ecrire de façon parfaite, sans la moindre faute, et des accords de temps super justes, si le lecteur n'arrive pas a s'immerger dans ce qu'on veut montrer, notre mission d'auteur n'est pas completement reussie. nous sommes là pour faire rêver.. en tout premier lieu. ( ce n'est que mon humble avis, et c'est comme ça que je conçois l'ecriture, aprés je ne dis pas que j'ai forcement raison :) ) la premiere "nouvelle" contient de l'epique et du rêve, la deuxieme manque de cette substance immersive, même si il y a une hisoitre, ça manque de sel, ou de piment.. d'emtions vraies surtout. j'ai l'impression que l'auteur n'a pas reellement ressentit ce qu'il a essayé de nous faire toucher.

    voila pour moi ^^ j'ai voté, et je souhaite bonne chance aux deux auteurs .

    Anne Muller ( j'ai pas trouvé comment on signe autrement que par anonyme alors je mets ça)

    RépondreSupprimer
  4. Merci Anne pour ce commentaire. Concernant ta signature, il faut la choisir en faisant défiler le menu déroulant se trouvant en-dessous de l'espace commentaire, à droite du mot "commentaire".

    RépondreSupprimer
  5. @ Memoire dutemps
    Je suis Meije :)
    Je ne vais pas défendre mon texte mais juste intervenir sur la question de fond : il n’est pas rare d'avoir des nouvelles de 50 pages dans un recueil. Il y en a souvent une ou deux qui font ce format, entourées par d'autres, plus petites. On oublie justement trop souvent qu'un nouvelle ce n'est pas forcément juste quelques pages ! Pour ma part, je me suis fixé de ne pas dépasser les 50 p format poche, ce qui est le cas. Et j'ai écrit cette histoire tenant compte de cette contrainte.
    Mais ce qui me pousse a réagir est surtout le fait qu'étant donné l'univers que j'y développe, il aurait été beaucoup plus simple de sortir un roman de 250 p sur le sujet ; ces 50 p ont donc constitué une sacrée contrainte !

    Quant à la notion d'essai, je comprends que vous en parliez car je développe beaucoup de sujets sociétaux "satellites", l'espace d'un paragraphe (ou même d'une phrase), ce qui donne une dimension un peu plus réflexive qu'une histoire au sens stricte. Mais cela constitue la base de mon écriture : j'essaie toujours de faire en sorte que l'histoire serve d'amorce à des pistes de réflexion.

    bien à vous

    Meije

    RépondreSupprimer
  6. @mémoire dutemps

    Je suis Meije :)
    Alors je n'interviens pas pour défendre mon texte mais seulement répondre à la question de fond sur le nombre de pages. Dans un recueil de nouvelles, on trouve souvent une ou deux d'une cinquantaine de pages, entourées de plus petites. Pour ma part, je m'étais fixé la limite de 50 p maxi format poche. Et étant donné l'univers que je développe dans EndlessWar, croyez-moi, il aurait été infiniment plus simple d'écrire un roman de 250 p... Ces 50 p ont donc constitué une sacrée contrainte ! D'où mon désarroi que vous ne considériez pas ce texte comme une nouvelle :)

    Quant à la notion d'essai, je comprends que vous en parliez. Car en effet, je développe nombre de sujets sociétaux "satellites", l'espace de qq lignes ou de qq paragraphes. Mais cela n'en fait pas pour autant un essai. C'est juste mon style narratif : j'essaie de faire en sorte que l'histoire soit un support à des pistes de réflexions... peut-être un peu trop formalistes des fois ?

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir à tous ! J'ai particulièrement apprécié la première nouvelle, peut-être parce qu'elle parle essentiellement de mon monde... à savoir le virtuel. J'ai trouvé ça tellement vrai. Les émotions ressenties par ces "geeks" qui préfèrent se voir dans le virtuel plutôt que de s'affronter en vrai ! L'histoire était pleine de rebondissement, avec une fin totalement inattendue ! Bref, vous aurez compris pour laquelle mon coeur balance.

    En effet, la seconde histoire, bien que bien écrite, m'a semblé un peu fade, compte tenu des ouvertures que donnait cette histoire. Je pense qu'il y aurait eu beaucoup plus à faire ( après ça n'est que mon avis propre. ) ça manquait de punch, elle m'a parue plus longue que la première... Mais l'idée était très bonne et cette sombre sensation tout au long de l'histoire était très agréable compte tenu du contexte.
    Bravo aux deux auteurs

    RépondreSupprimer
  8. Je salue l'énorme travail d'écriture de Meije. Malgré le nombre de pages, je ne me suis pas ennuyée ( si un peu, lors des trop longues descriptions des combats ...). Les personnages sont d'emblée intéressants. Par contre, à la fin, je n'ai pas compris pourquoi des I.A s'en prennent à un joueur ?
    Un conseil aussi : découper en chapitres cette histoire serait plus agréable à lire.
    "Elles" de Laurent Dragon Royer méritait un fin digne de ce nom ! C'est vrai quoi : on aimerait savoir qui se cache derrière la porte !
    J'ai aimé l'ambiance du deuxième texte et l'univers du premier. Mon cœur balance !

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir, j'ai lu les deux textes aujourd'hui et j'ai voté pour le premier.

    EndlessWar: pour être honnête, Meje, j'ai quand même une ou deux "critiques" à formuler.
    L'une sur le fond: si on enlève les 5 premières pages (jusqu'à l'entrée de Lev dans le monde virtuel), cela ne change rien à l'histoire et n'enlève rien qui empêche sa compréhension. De mon point de vue, ces 5 premières pages sont inutiles, et même presque nuisibles à ton texte. Il s'en sortirait sans doute mieux, sans.

    L'autre relativement à ce tournoi: je pense que ton texte est trop long pour ce type d'événement. Tout simplement parcequ'il s'adresse ici à des gens qui devront le lire dans la semaine, sur internet. J'ai moi-même beaucoup hésité à te lire à cause de ça, et pourtant je suis (ou j'ai été) un gros lecteur.

    MAIS: à partir de la première immersion dans le monde virtuel, ta nouvelle est prenante, se lit bien (je n'ai presque pas vu de fautes ou de répétitions désagréables), et la fin est inattendue mais efficace.
    Bravo, donc. ;)

    Elles: trop de fautes de typo et de mise en forme + répétitions pour que je parvienne vraiment à accrocher. Attention à certaines lourdeurs de style
    => "En titubant, elle parvint à s’adosser contre un mur" => "elle s'adossa" suffirait. Pourquoi utiliser le verbe "parvenir" ici? Attention à l'empilage de verbes

    Dans certains passages, on ne comprend pas clairement si tu parles du double démoniaque ou de l'humaine.

    En première lecture, il m'a semblé que l'autre n'avait pris le dessus qu'une fois, mais c'est démenti à un endroit ("Elle avait été trop souvent témoin elle-même de l’inéluctable quand elle s’adonnait à ce plaisir sadique"). Du coup, je ne sais plus trop quoi en penser.

    Dans la deuxième scène d'agression, tu introduis une trop grande distanciation en utilisant le "on", ce qui nuit aux émotions ressenties par le lecteur ("On fit sauter un premier bouton")

    Et surtout, caractéristique rédhibitoire: ton texte n'a pas de fin. C'est dommage..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. parvenir : [...] v.t. ind. [à]. (Suivi de l'inf.) Réussir au prix d'un certain effort : "je ne parviens pas à ouvrir cette bouteille" (SYN. arriver à).
      Définition extraite du Larousse 2008.

      Je ne vois pas où il y a "empilage" des verbes. Il s'agit bien de l'utilisation d'une locution française visant à montrer la difficulté avec laquelle "l'héroïne" se meut.

      Et puis cette expression "Attention à l'empilage de verbes" m'a bien faite sourire, on dirait un prof qui donne une leçon... qu'il aurait mieux fait de réviser avant de la donner !

      Supprimer
  10. Bonjour

    Merci beaucoup pour vos commentaires ! Jusqu'à maintenant, j'ai surtout écrit pour un cercle très restreint mais vos remarques me donnent envie de diffuser plus largement. Je vois avec plaisir que ça colle avec les attentes des lecteurs de SF actuels... ce dont je n'étais pas sûr !

    Meije

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...